Espace Citoyen Famille

Nantes Métropole

Vous êtes dans : Accueil > Découvrir Bouaye > Bouaye et l'intercommunalité > Nantes Métropole : la force de la métropole nantaise > Contrat signé entre la commune et Nantes Métropole

Contrat signé entre la commune et Nantes Métropole

Aboutissement d’une démarche commencée au lendemain des élections municipales de 2014, la signature par Nantes Métropole d’un contrat de co-développement avec chacune des 24 communes de l’agglomération est en cours. Pour Bouaye, ce contrat a été signé le 7 juillet dernier entre Jacques Garreau, maire et Fabrice Roussel, 1er vice-président de la Métropole.

Questions à Jacques Garreau qui a suivi la démarche de bout en bout.

 

Pourquoi ce contrat ?

J. G. Depuis 2001 et la mise en place de la Communauté urbaine devenue Métropole, c’est Nantes Métropole qui a en charge de nombreuses compétences autrefois dévolues aux communes, comme la voirie par exemple. La nouvelle présidente de la Métropole, Johanna Rolland, et les 23 autres maires ont souhaité que perdure la volonté de laisser aux élus communaux

le choix des priorités d’investissements métropolitains dans leur commune. Une fois que l’ensemble des demandes est étudié
et chiffré, chaque maire peut arbitrer ses priorités communales. Un contrat est rédigé pour préciser, pour chaque action publique, le rôle de la commune et celui de la Métropole.

Dans quel état d’esprit avez-vous travaillé ?

J. G. Il s’agit de la 4e génération de contrat depuis 2001. Désormais, ce document est beaucoup plus précis sur les missions qui reviennent à la Métropole et celles qui sont portées par la commune. Il y a eu aussi plus de transparence dans l’élaboration du document. Tout d’abord, le budget attribué à chaque commune découle de critères objectifs redéfinis et partagés entre les 24 maires.

De plus, à Bouaye, j’ai souhaité être le plus transparent possible en soumettant au Conseil municipal du 1er octobre 2015, le contenu de ce qu’il nous semblait important de défendre pour la commune. Je regrette que nos collègues de l’opposition aient refusé alors le débat car c’est bien d’investissements nécessaires et importants à faire sur le territoire communal dont il est question. Pour Bouaye, plus de 3 millions d’euros seront investis en 5 ans.

Enfin, il me parait important de faire savoir que la Ville de Nantes a accepté de réaffecter une partie des sommes dégagées par l’application des nouveaux critères dans le but d’augmenter le budget des plus petites communes dont la nôtre.

Maturité, transparence et solidarité caractérisent donc le contrat signé cet été.

Les investissements retenus sont-ils planifiés ?

J. G. Oui, le contrat contient un calendrier prévisionnel pour chaque opération programmée et financée. Les onze projets retenus avec calendrier et coûts prévisionnels sont sur le site internet de la mairie.

A ces investissements planifiés s’ajoutent chaque année les travaux d’entretien de voirie qui sont définis selon l’état de dégradation des chaussées ou des trottoirs. Ainsi, cette année la chaussée de la rue Schuman a été totalement refaite car son état était jugé prioritaire.

 

Recommander cette page Haut de page