Espace Citoyen Famille

Nantes Métropole

Vous êtes dans : Accueil > Découvrir Bouaye > Page d'histoire > Le lac de Grand-Lieu, raconté par Rémy Prin

Le lac de Grand-Lieu, raconté par Rémy Prin

Rémy Prin

Rémy Prin a grandi à Bouaye, près du lac de Grand-Lieu. Un environnement qui l’a marqué et a inspiré son nouveau livre « L’Entrelacs des mémoires* ». Rencontre.

 

 

 

 

 

 

 

C’est votre 2e ouvrage évoquant le lac de Grand-Lieu, après « Entre Loire et lac ». C’est une source d’inspiration. Quelle relation entretenez-vous avec ce lieu ?

Ma mère me racontait autrefois les légendes de Grand-Lieu. Dès l'enfance, j'ai donc été attiré par ce lac mystérieux. Avec mes copains de Bouaye, j'en parcourais les rives, on en faisait le tour en vélo... Plus tard, quand je me suis marié, on a fait les photos à la maison Guerlain, le garde du lac était un cousin de mon épouse... Je garde un profond attachement à ce « grand lieu » qui porte si bien son nom.

 

« L’Entrelacs des mémoires ». C’est le titre de l’ouvrage. Qu’y a-t-il derrière ce titre ? Qu’est-ce qu’il signifie exactement ?

En 1966, quand La Sénaigerie a été vendue, j'ai récupéré là-bas, en nettoyant le château, une masse de documents sur le lac au XIXe siècle, qui avait été rassemblés ou écrits par Émile Simon père et fils, tous deux anciens maires de Bouaye. C'est la première mémoire, largement inédite. La seconde, c'est celle d'Alphonse Joyeux, avec qui j'ai beaucoup échangé, garde du lac durant 40 ans et fin connaisseur de ce milieu et aussi de son passé. Et j'ai travaillé aux Archives de Bouaye, autre mémoire. Et enfin, aux Archives Départementales, sans compter les sites web. Plusieurs milliers de pages lues et transcrites. J'ai entrelacé ces mémoires, pour en faire le livre.

 

C’est un terme que l’on retrouve en peinture, en architecture : on sent l’amoureux du patrimoine derrière ce terme, non ?

Oui, l'entrelacs est très présent dans l'art roman, mais aussi dans les architectures de l'Orient, domaines sur lesquels j'ai travaillé. Mais c'est aussi une image des réseaux d'aujourd'hui. On pourrait dire que l'écriture de ce livre est un tissage pour rendre les mémoires de Grand Lieu proches et accessibles, et leur donner aussi une résonance contemporaine.

 

Comment qualifieriez-vous le livre ?

C'est comme un journal de bord des événements autour de Grand Lieu, qui commence en 1837 et se termine en 1900. Mais il y a des retours vers le passé, car les acteurs du territoire au XIXe siècle ont eux-mêmes cherché dans les temps plus anciens. On couvre donc à peu près toute l'histoire du lac. L'approche n'est pas historique au sens strict, c'est celle d'un récit, illustré avec des documents d'époque, qui met en scène les personnages, car je voulais que le livre, tout en restant rigoureux, soit de lecture attractive.

 

Y-a-t-il une part de romance ? Si oui, quelle place occupe-t-elle ?

Non, pas de romance, ni même d'approche romanesque. Qui dit roman, dit intrigue, invention de personnages... Je me suis tenu tout près des événements et des sources historiques que je cite en abondance. Mais je mets en scène les textes, je fais dialoguer le préfet avec son ingénieur, ou le comte de Juigné avec Émile Simon. Toutes ces scènes ont eu lieu, à de rares exceptions. J'ai voulu une écriture qui incarne tous ces gens, les rende proches, en restant au plus près de ce qu'on sait d'eux. Ceci étant, il y a des épisodes romanesques, comme quand le tribunal de Nantes vient à La Sénaigerie vérifier si les arbres de la chaussée du canal ne bouchent pas la vue...

Par contre, il m'a semblé que pour bien comprendre les enjeux de cette histoire, il fallait éprouver la puissance de ce lieu. Entre les périodes du récit, s'insèrent donc des portfolios, avec des photos pleine page du lac et de ses rives, que j'ai prises au cours des saisons récentes, et qui apportent une sorte de rêverie poétique autour du lac lui-même.

 

Le lac a fait l’objet de nombreuses tractations au fil de l’histoire. Quels ont été les plus grands temps forts autour du lac ?

Durant le XIXe siècle, la famille de Juigné, qui se dit propriétaire, veut dessécher le lac pour en faire des prairies. Deux grands projets de dessèchement, en 1859 et 1894, mais aussi le canal de l'Étier (1840) et le chemin de communication vers Saint-Mars de Coutais (1864) font partie de la même stratégie, qui réussit presque. Mais le lac sera sauvé, car les riverains, groupés au sein de la Société du canal de Buzay, se mobilisent et finissent par mettre en question, preuves historiques à l'appui, la propriété même des Juigné.

 

A qui s’adresse ce livre ?

Évidemment à tous les amoureux du lac ! Mais plus largement à ceux qui veulent comprendre comment s'est faite l'évolution de ce territoire vers la modernité, comment les idées des Lumières y ont très lentement émergé.

 

Comment vous définiriez-vous en tant qu’écrivain ?

Peut-on se définir soi-même ? Disons que, outre la puissance d'évocation de l'écriture, ce qui m'intéresse dans ce travail sur la mémoire, ce sont les questions, les échos qu'elle nous renvoie pour aujourd'hui. Et il y en a beaucoup...

 

Une exposition accompagne ce livre. Vous pouvez en parler ? Comment a-telle été réalisée ?

L'exposition, qui couvre la période 1712-1900 va s'appeler “ Rêves et luttes des hommes autour du lac ”. C'est un complément au livre. Il y a par exemple une galerie des personnages, avec leurs portraits et des descriptions, alors que dans le livre ils agissent, mais ne sont pas représentés ni décrits de manière extérieure. Et l'exposition, synthétique, sous forme de 35 panneaux, peut amener les gens à la lecture du livre. Comme j'ai travaillé plusieurs années sur ce chantier, il m'a semblé utile d'offrir au plus grand nombre un résumé étoffé de cette mémoire de Grand Lieu, que j'ai conçu avec l'aide de Bouaye Histoire et de la Société des Historiens du Pays de Retz.

 

 

Plus d'infos :

Sur le livre "Grand Lieu, l'entrelac des mémoires" :
http://www.parole-et-patrimoine.org/portail/les-infos/136-grand-lieu
Sur l'exposition "Rêves et luttes des hommes autour du lac" :
http://www.parole-et-patrimoine.org/portail/les-infos/137-grand-lieu-reves-et-luttes-des-hommes

 

 

Recommander cette page Haut de page