Espace Citoyen Famille

Nantes Métropole

Vous êtes dans : Accueil > Développement durable > Les actions de la Ville > La gestion différenciée des espaces verts

La gestion différenciée des espaces verts

Broyage des résidus d'élagage par le service des espaces verts

La gestion différenciée des espaces verts communaux répond aux enjeux multiples du développement durable.

Elle permet :

  • de favoriser la biodiversité des espaces naturels par la réduction du nombre de tontes, par la valorisation des déchets verts,
  • de valoriser la diversité des paysages communaux,
  • d'optimiser l’entretien des 18,2 hectares d’espaces verts publics, par la réduction du temps passé par agent, et par la réduction des achats de produits phytosanitaires (pesticides) et la diminution des quantités d’eau d’arrosage.

 

Le paillage des espaces verts Un bel exemple de paillis minéraux, tuiles et ardoises, allée de la Versaine Perrée.

La contamination significative de notre environnement par les pesticides (principalement les désherbants) est un véritable enjeu de santé publique et de protection de la biodiversité. L’utilisation de ces produits a des impacts considérables sur la destruction de la faune et la flore locale, mais également sur la santé humaine.

Le service espaces verts utilise des techniques alternatives de désherbage pour éviter l'utilisation de pesticides, comme par exemple, le paillage, consistant à recouvrir le sol avec des matériaux d’origine végétale ou minérale pour limiter l’évaporation de l’eau et la pousse des mauvaises herbe.

 

La gestion différenciée des espaces verts

Une nouvelle approche

La gestion différenciée consiste à ne pas appliquer à tous les espaces verts la même intensité et la même nature de soins (tonte, désherbage, arrosage…).

Ce mode de gestion permet de :

  • réduire la consommation d’eau,
  • le nombre de tontes,
  • préserver la biodiversité.

Pour le service espaces verts, c’est l’opportunité d’organiser le travail de manière plus pertinente, en concentrant l’attention sur les sites qui en ont le plus besoin et en intervenant moins sur les sites naturels.

Par exemple, un « espace de prestige » à vocation horticole comme le parc de la mairie serait entretenu avec une attention particulière (tontes et arrosages réguliers), alors qu’un « espace naturel » comme les bords de sentiers de randonnées ne seraient pas désherbés mais fauchés seulement une à deux fois par an.

Des panneaux pédagogiques installés sur différents sites expliquent au public leur classification et les moyens affectés à leur entretien.

En voici 4 exemples :

 

Voir aussi le dossier "Gestion différenciée des espaces verts : la commune s’engage"

 

 

 

 

 

 

Et pour les particuliers ?

 

Des solutions alternatives de jardinage existent aussi pour les particuliers. Elles peuvent être mise en œuvre, dès à présent, par chacun d’entre nous.

Deux livrets peuvent vous aider à jardiner malin et responsable :

Jardiner en protégeant sa santé, l’eau et l’environnement (pdf - 2,14 Mo)

Comment jardiner sans pesticides.pdf (pdf - 1,02 Mo)
Recommander cette page Haut de page