Espace Citoyen Famille

Nantes Métropole

Vous êtes dans : Accueil > En 1 clic > Toute l'actualité > Dossiers > 2009 > Maîtriser l’énergie : tous concernés

Maîtriser l’énergie : tous concernés

L'énergie solaire, un énergie renouvelable.

Le réchauffement climatique et l’épuisement des énergies fossiles nous alertent sur la question cruciale de l’énergie. Aujourd’hui, plus que jamais, la limitation des émissions de gaz à effet serre s’impose à tous : particuliers, entreprises, collectivités.

Réduire les émissions de gaz à effet de serre

Les principaux gaz à effet de serre sont le dioxyde de carbone (CO²) et le méthane. Lorsque les combustibles fossiles (pétrole et gaz) sont consumés dans les centrales électriques, bâtiments, voitures, le carbone est libéré. Une fois libéré dans l’air, le dioxyde de carbone s’accumule dans l’atmosphère et piège la chaleur, tel un toit d’une serre. Il en découle un réchauffement global provoquant un changement climatique.
Celui-ci a pour effets :

  • la hausse des températures,
  • le réchauffement des océans, qui voient leur niveau s’élever, menaçant les régions côtières,
  • la fonte des glaciers,
  • la migration et/ou la disparition des animaux et des plantes qui n’ont pu s’adapter,
  • la recrudescence des phénomènes climatiques extrêmes.

Pour stabiliser le réchauffement climatique, il convient en premier lieu de réduire les émissions de CO², chantier prioritaire du Grenelle de l’environnement. Il est possible de réduire les émissions de gaz à effet de serre en combinant économies d’énergies, efficacité énergétique et usage des énergies renouvelables. Par exemple, le secteur du bâtiment est l’un des plus gros consommateur d’énergie en France. L’objectif fixé par le Grenelle de l’environnement est de réduire les consommations d’énergie du parc des bâtiments existants d’au moins 38 % d’ici à 2020 et de rénover complètement 400 000 logements chaque année à compter de 2013 (source : Ministère de l’Ecologie, de l’Energie et du Développement Durable).

Consommer à bon escient

La municipalité, considère que l’urbanisme et le transport sont indissociables du développement durable de Bouaye. Depuis le 2 janvier 2008, le Diagnostic des Performances Energétiques (DPE) et son affichage sont obligatoires pour les bâtiments publics de plus de 1000 m². A Bouaye, l’école Maryse Bastié, l’école Victor Hugo et l’ensemble sportif des Ormeaux sont concernés. La Ville mesure également la consommation en énergie d’autres bâtiments avec le programme Display. «Grâce au diagnostic établi, nous savons quels travaux sont nécessaires pour réduire les dépenses énergétiques de chaque bâtiment comme cela a été le cas pour la salle Eugène Lévèque» souligne Patrice Blanchard, directeur des services techniques. En effet, l’installation, l’été dernier, d’une nouvelle chaudière dans la salle Eugène Lévêque combinée au remplacement de l’isolation devenue obsolète va permettre de diminuer à la fois la facture de consommation et les émissions de CO².

Produire de l’énergie renouvelable

Réduire la consommation actuelle est un premier pas dans la maîtrise de l’énergie mais il ne peut se suffire à lui-même. L’utilisation d’énergies renouvelables est une autre voie exploitée par la municipalité. « La performance énergétique est prise en compte dans chaque nouveau projet de construction » explique Christian Rivaud, adjoint à l’urbanisme.
Ainsi, l’ensemble sportif de Bellestre accueillera sur son toit, des panneaux photovoltaïques permettant à la Ville de Bouaye de produire de l’électricité. Une convention a d’ailleurs été signée avec Nantes Métropole qui délègue à la Ville de Bouaye sa compétence de production d’énergie. Le futur éco-lotissement des Ormeaux sera réalisé dans un objectif d’efficacité énergétique ambitieux. Un cahier spécifique de prescriptions environnementales a été ajouté au cahier des charges : « il impose aux constructeurs de bâtir des logements respectant le label Bâtiment Basse Consommation avec des critères précis concernant la consommation d’eau, l’utilisation de matériaux écologiques et de systèmes d’isolation performants mais également l’intégration d’énergies renouvelables » précise Freddy Hervochon, adjoint au développement durable.

Recommander cette page Haut de page