Espace Citoyen Famille

Nantes Métropole

Vous êtes dans : Accueil > En 1 clic > Toute l'actualité > Dossiers > 2012 > Coopération, jumelage : Bouaye s’ouvre de nouveaux horizons

Coopération, jumelage : Bouaye s’ouvre de nouveaux horizons

Au centre (sac à dos), Keyra était venu effectuer un stage d'animateur à la Maison des Jeunes de Bouaye

La commune de Bouaye poursuit son engagement et développe les projets de coopération avec la ville de Kindia, en Guinée. 2012 devrait marquer une nouvelle étape en matière d’ouverture à l’internationale avec le projet de jumelage de Bouaye avec une commune européenne.

Liée à la ville de Kindia par un protocole d’amitié depuis 2006, la commune de Bouaye a entamé un processus de création de liens entre les deux populations. En 2009, Bouaye s’est engagée pour trois ans, avec quatre autres communes de Nantes Métropole, dans un projet d’assainissement d’un quartier de Kindia intitulé «Trois Rivières». L’objectif de la ville est d’apporter son soutien, via l’association Coopération Atlantique - Guinée 44, pour mener des actions sur le terrain telles la mise en place d’un assainissement de base dans les quartiers populaires ou l’incitation de la population locale à respecter les règles d’hygiène afin de préserver la qualité de l’eau. La convention a été prolongée jusqu’au 31 mars 2013 et prend en compte le tri des déchets et la sensibilisation de la population à cet enjeu.

 

Un chantier de jeunes éco-citoyen et solidaire

Action n°22 de l'Agenda 21

Pour aller plus loin dans la coopération et impliquer les citoyens, la municipalité a étudié la possibilité d’un projet de chantier écocitoyen et solidaire en Guinée auquel des jeunes Boscéens participeraient. Ainsi, en 2010, Elisabeth Orain, animatrice du Point Information Jeunesse au Cabanon, s’est rendue à Kindia, avec une délégation de Nantes Métropole. Elle a pu rencontrer les élus locaux et les responsables des structures susceptibles d’accueillir le groupe d’adolescents. Elle a d’étudié la faisabilité du projet et défini les conditions d’accueil et de déroulement du séjour. Des échanges épistolaires, entre jeunes du lycée d’Orbigny et du lycée de Kindia ont permis d’orienter la mission du séjour sur le thème du traitement des déchets.

 

Une mission inédite

Dix jeunes (huit de Bouaye, un de Saint-Jean-de-Boiseau et un de Rouans) vont partir à Kindia du 12 au 23 février 2012. Ce séjour, ils le préparent depuis de nombreux mois. Leur mission consistera à nettoyer un site proche du lycée de Kindia jonché d’ordures. Les déchets ramassés seront triés pour être compostés ou recyclés. Les participants mèneront une campagne d’information et de sensibilisation auprès des jeunes Guinéens et de la population en général.

 

A Bouaye, des festivités culturelles autour de l’Afrique

Pour préparer et contribuer au financement de leur séjour, les participants ont mené plusieurs actions. La soirée « Jeux suis solidaire » de novembre dernier a permis de faire connaître au public la culture africaine et guinéenne ainsi que leur projet. « Ils ont tenu un bar sans alcool et zéro déchet à l’occasion de l’événement culturel En plein art de septembre dernier et ont participé au marché de Noël en décembre », explique Elisabeth Orain. Le groupe rendra compte de leur mission en Guinée à travers une exposition photographique présentée lors de l’événement Afri-K, du samedi 28 avril.

 

Se jumeler pour développer des échanges

2012 devrait également voir émerger un projet de jumelage de Bouaye avec une ou deux communes européennes. « C’est un des engagements que nous avions pris lors des dernières élections municipales », explique Marie Pierre Ratez, adjointe à la communication. Basé sur des valeurs telles que l’amitié, la coopération et la compréhension entre les peuples, le jumelage requière un double engagement : celui des élus locaux et celui des citoyens. Alessandra Mollica, stagiaire italienne accueillie en mairie, précise : « il n’y a pas de jumelage réussi sans la participation active des citoyens. Il est nécessaire de mettre en place un comité de jumelage jouant le rôle d’interface entre les représentants locaux et les citoyens ». C’est pourquoi, Bouaye s’engage dans cette voie en proposant aux Boscéen(ne)s intéressé(e)s de constituer un comité de jumelage.

 

Un comité de jumelage

« Le travail d’Alessandra Mollica a permis d’organiser une réunion publique pour inviter les Boscéens à participer à ce projet d’échanges sur le plan éducatif, culturel, sportif et économique », explique Marie Pierre Ratez. Une quarantaine de personnes a répondu positivement à cet appel. Un second rendez-vous est d’ores et déjà fixé le 18 janvier, à 20h, salle du Conseil. Les personnes intéressées peuvent encore rejoindre le groupe de travail qui va être constitué prochainement.

 

Les premières pistes

Parmi les pistes envisagées, la commune de Lesina, située au sud de l’Italie présente des similarités et des caractéristiques intéressantes pour un jumelage avec Bouaye. « Les premiers contacts ont été positifs : les élus de Lesina sont intéressés et motivés par cette démarche. Nous envisageons la possibilité d’accueillir une délégation italienne », annonce Marie Pierre Ratez. « D’autre part, la chorale Mélodie en Retz a établi un contact avec la région du Yorkshire dans le nord de l’Angleterre. C’est aussi une opportunité à étudier ». « J’invite l’ensemble des Boscéens a participer à ces projets de coopération et de jumelage de manière à s’ouvrir vers d’autres horizons », encourage le Maire, Jacques Garreau.

 

 

Recommander cette page Haut de page