Espace Citoyen Famille

Nantes Métropole

Vous êtes dans : Accueil > En 1 clic > Toute l'actualité > Dossiers > 2013 > Bouaye, ville passionnément sportive

Bouaye, ville passionnément sportive

Le mur d'escalade de la salle du Guignardais (ensemble sportif de Bellestre)

La fréquentation du forum des associations a démontré une nouvelle fois l’attachement des Boscéens aux clubs et activités sportives. A l’heure où le chantier du club-house débute sur les terrains de football, quels sont les objectifs poursuivis par la Ville de Bouaye ?

 

 

Des équipements de qualité

« Bouaye est une ville jeune et sportive. Avec près de 2400 adhérents dans les clubs boscéens et 2859 scolaires qui ont un enseignement sportif obligatoire, nous nous devons d’être à la hauteur en matière d’équipements », explique le maire, Jacques Garreau. Avec deux grands ensembles sportifs construits en moins de quinze ans (salle des Ormeaux ouverte en 1998 et ensemble de Bellestre ouvert en 2011), la Ville de Bouaye a lourdement investi pour confier aux amateurs de sport des équipements d’un excellent niveau. D’autres lieux où se pratique le sport ont fait l’objet ces dernières années de travaux importants de remise en état comme le local refait à neuf pour les boulistes à l’Etier et les salles rénovées pour le club de billard au 9, rue de Nantes.

« Après nous être également attachés à la reprise du sol et à l’étanchéité de la toiture de la halle de tennis, c’est aujourd’hui une vraie satisfaction que de pouvoir répondre aux attentes anciennes du Football Club de Bouaye. Ce mois-ci nous lançons effectivement les travaux de construction d’une salle de formation et de convivialité sur les anciens vestiaires », se réjouit Eric Contremoulin, adjoint aux sports. Le SIVOM d’Herbauges complète l’action de la commune en administrant la piste d’athlétisme des Ormeaux. Cette année, plusieurs travaux de rénovation ont été menés sur et autour de la piste pour répondre aux demandes du club intercommunal d’athlétisme.

 

Un soutien financier et logistique

Parallèlement aux investissements et à l’entretien des équipements sportifs, la Ville soutient financièrement le fonctionnement des associations sportives. Les subventions accordées ont augmenté globalement de + 22% sur deux ans (en 2012 et 2013). Au début de l’année, les critères d’attribution ont été valorisés pour renforcer l’aide aux clubs employant des salariés et pratiquant la compétition. Les associations sont épaulées tout au long de la saison par le service municipal d’aide à la vie associative qui apporte une aide matérielle lors de la préparation des évènements sportifs des clubs, de la préparation des manifestations au prêt du minibus pour les déplacements des équipes en passant par la logistique nécessaire pour les manifestations.

 

L’accès de tous au sport

Afin de permettre l’accès des 6-15 ans aux activités de loisirs organisées sur la commune, la Ville propose une aide financière de 10% à 50% du coût d’inscription pour les familles boscéennes aux revenus modestes. L’enfant doit être âgé de 6 à 15 ans révolus et être inscrit à une activité sportive, culturelle ou de loisirs, existant à Bouaye, (sauf EBMD*), le quotient familial doit être inférieur à 991 €. Renseignements au 02 51 70 55 57. Plus d'infos.

Le samedi 12 octobre, la Ville de Bouaye organise une journée de formation afin d’inciter les associations culturelles et de loisirs à accueillir des personnes en situation de handicap. Dispensée par l’association Corto loisirs, cette formation vise la bonne intégration et l’implication des personnes atteintes de handicap dans la vie associative locale. « Nous souhaitons aussi organiser une journée de ce type avec les responsables des clubs sportifs pour les aider à construire un accueil adapté aux enfants et aux adultes en situation de handicap », conclut Marie-Bernadette Boureau, adjointe aux solidarités.

 

* Les tarifs d’inscription à l’Ecole Boscéenne de Musique et de Danse étant déjà basés sur le quotient familial, le cumul des aides n’est pas possible.

 

Accueillir la culture salle des macres

Quatrième des cinq salles de l’ensemble sportif de Bellestre, la salle des macres est réservée à la pratique du tennis de table et du tir à l’arc. Pour les besoins de ces deux disciplines, la lumière artificielle est préférable. C’est pourquoi, contrairement aux salles disposant de puits de lumière au plafond offrant un éclairage solaire, la salle des macres est isolée de la lumière naturelle et dispose de plaques absorbant les sons. Ces caractéristiques communes avec celles des salles de spectacles ont conduit la Ville à envisager l’opportunité d’y organiser des spectacles dans le cadre de sa programmation culturelle. Trois spectacles musicaux organisés depuis 2012 ont servi de tests grandeur nature. Ils ont confirmés le potentiel de ce lieu pour y accueillir des spectacles dans de bonnes conditions. « Le bon déroulement et les retours positifs des spectateurs, des techniciens sonorisateurs et des artistes eux-mêmes ont confirmé les qualités de cet espace. Ainsi, la salle des macres a été aménagée en conséquence », explique Jacques Château, adjoint à la culture.

Les nouveaux Boscéens ont pu apprécier le confort des sièges de la nouvelle tribune de la salle des macres.

Des gradins amovibles de près de 300 places ont été installés. La Ville a investi dans du matériel spécifique : support de lumières scéniques, projecteurs et revêtements pour protéger le sol. Le système électrique a été adapté pour répondre aux besoins en son et en lumières de spectacles. Les systèmes d’aération et de ventilation ont été modifiés et des portes coupe-feu remplacées afin de mettre la salle aux normes d’accueil de spectacles. En un été, pour un coût très mesuré (263 000 €) la Ville s’est dotée d’un nouvel espace pour y accueillir sa programmation culturelle dans des conditions confortables.

 

 

Recommander cette page Haut de page