Espace Citoyen Famille

Nantes Métropole

Vous êtes dans : Accueil > En 1 clic > Toute l'actualité > Dossiers > 2013 > Budget 2013 : taux d’imposition stables

Budget 2013 : taux d’imposition stables

Créé sur les vestiaires du stade Tougeron, le club house sera composé d’une salle de formation et d’un espace de convivialité.

Pour la 5e année consécutive, la Ville n’augmentera pas les taux d’imposition locaux. Pour cela, elle a fait le choix d’un budget maîtrisé limitant les dépenses de fonctionnement et en ciblant les investissements les plus utiles.

Dans un contexte de baisse des recettes, la gestion financière de la commune se doit d’être très rigoureuse. Ainsi, les élus ont fait le choix de ne recourir qu’à l’autofinancement pour les nouveaux investissements. Il n’y aura donc pas d’autres emprunts. Cette gestion maîtrisée permet à la Ville de préserver la qualité du service public tout en investissant à la hauteur de ses moyens sans accentuer la pression fiscale locale des Boscéens. Les taux votés à la majorité par le Conseil municipal pour 2013 restent stables :

  • taxe d’habitation 20,96%,
  • foncier bâti 23,26%,
  • foncier non-bâti 61,41%.

Le club house : un outil pour la formation

Nouvel étage créé au-dessus des vestiaires du stade Tougeron, le club house sera composé d’une salle de formation et d’un espace de convivialité.

Ce nouvel équipement répondra aux besoins du FC Bouaye. En effet, le club de football boscéen a été associé à ce projet afin que ses responsables puissent formuler leurs souhaits et prendre connaissance des avancées du travail de conception de l’atelier d’architecture Kaso.

A l’issue de l’appel d’offres, les travaux démarreront à la rentrée de septembre. Cette nouvelle structure sera livrée pour juin 2014.

Des investissements structurants

La création d’un club house sur les vestiaires du stade Georges Tougeron pour un montant de travaux de 388 000 € HT est l’investissement le plus conséquent de l’année 2013 (lire encadré). La salle des macres de l’ensemble sportif de Bellestre sera aménagée pour permettre l’accueil de spectacles. L’achat de gradins (300 places) ainsi que la mise aux normes de sécurité (trappes de désenfumage, portes anti-feu…) permettront d’accueillir le public. Cet espace couvert et adapté offrira la possibilité à Bouaye de mieux organiser et d’enrichir sa programmation culturelle.

La Ville s’équipera d’une 2e automobile électrique et d’un 5e vélo à assistance électrique pour rouler plus « vert ». Le service espaces verts pourra utiliser une nouvelle tondeuse autoportée à recyclage (20 000 €). Cet outil permet de réduire l’herbe coupée en fins résidus. L’herbe coupée n’est plus un déchet mais un substrat naturel qui est redéposé directement sur les pelouses. Cet achat s’inscrit dans le plan communal de gestion différenciée des espaces verts visant à optimiser leur entretien.

Concernant l’entretien du patrimoine, des travaux de finition du parvis de l’église Saint-Hermeland seront entrepris (14 000 €). Le cimetière accueillera un columbarium (10 000 €) pour répondre aux nouvelles pratiques funéraires et le réaménagement des sentiers de randonnée (entretien, pose de balisage…) se poursuivra (33 000 €).

 

 

 

La jeunesse au cœur du budget

Le secteur de l’enfance jeunesse éducation représente 52% des dépenses de fonctionnement de la commune. Cette proportion traduit l’engagement fort en matière de politique jeunesse et éducative menée par la Ville auprès des moins de 20 ans. Elle se justifie par la présence de nombreux établissements sur le territoire (trois écoles maternelles et élémentaires, deux collèges et deux lycées) totalisant près de 2 800 élèves.

D’autre part, la Ville a fait le choix d’une restauration scolaire de qualité gérée sur place par du personnel municipal formé. Les repas sont confectionnés à base de produits frais dont près de la moitié est issue de l’agriculture biologique. Les repas sont facturés entre 2,06 et 4,27 en fonction du quotient familial alors que le coût réel d’un repas est de 9,05 (matières premières + salaires des agents de restauration et d’encadrement + charges). La commune prend en charge entre 53% et 77% du prix du repas.

Enfin, Bouaye dispose de structures adaptées pour accompagner les jeunes, de la petite enfance à l’âge adulte, hors temps scolaire : le multi-accueil La Ribambelle, pour les 0 à 3 ans, les accueils périscolaires et les centres de loisirs maternels et élémentaires, pour les 3 à 10 ans, la maison des jeunes et le Point Information Jeunesse pour les adolescents de 10 à 20 ans. L’ensemble des sommes engagées pour le fonctionnement de ces structures jeunesse contribue activement à l’accompagnement des familles pour préparer l’avenir de leurs enfants.

 

 

 

Recommander cette page Haut de page