Espace Citoyen Famille

Nantes Métropole

Vous êtes dans : Accueil > En 1 clic > Toute l'actualité > Dossiers > 2013 > Pour notre sécurité : ils s’engagent

Pour notre sécurité : ils s’engagent

Les sapeurs-pompiers de Bouaye en démonstration à l’occasion du forum des associations.

Ils s’appellent Delphine, Antoine, Mickaël. Leur point commun ? Ils s’engagent tout au long de l’année pour protéger leurs concitoyens. Témoignages de celles et ceux qui donnent de leur temps et leur énergie pour la protection et la sécurité des Boscéens.

Sur Bouaye, les sapeurs-pompiers volontaires du Centre d’Incendie et de Secours (CIS) et les secouristes bénévoles de l’antenne Pays de Grand Lieu de la Protection Civile 44 interviennent tout au long de l’année en matière de prévention et de secours auprès de la population. Présentations et rencontres de ces services et de leurs acteurs.

 

Sapeur-pompier volontaire : des missions variées et exigeantes

A Bouaye comme dans la majorité des CIS, les effectifs (30 sapeurs-pompiers) sont constitués uniquement de volontaires, révélant toute l’importance de leur engagement. Contrairement à une idée reçue, la lutte contre les incendies ne représente qu’un faible pourcentage de leurs interventions, tout comme les accidents de la route. L’essentiel des opérations relèvent du secours à personnes, c’est-à-dire, des victimes de malaises ou des personnes blessées. Pour pouvoir faire face à toutes ces situations, il faut être préparé. C’est pourquoi les sapeurs-pompiers volontaires suivent une formation initiale qu’ils enrichissent régulièrement pour maintenir leurs compétences et développer des spécialités. Du fait de sa position géographique, le CIS de Bouaye a intégré une spécialité de sauvetage en eaux intérieures, (voir Bouaye ensemble de septembre 2013). Doté d’un fourgon pompe tonne et secours routiers, il est habilité à intervenir sur les accidents de la route.

 

Antoine Cousin, 18 ans

Sapeur-pompier volontaire en formation initiale depuis février 2013.

« Un rêve d’enfant à réaliser »

C'est quelque chose qui me fait rêver depuis tout petit. J’ai voulu intégrer les sapeurs pompiers le plus tôt possible. Je suis allé au centre de Bouaye. J’ai commencé par de l’observation : on m’a proposé d’accompagner les pompiers lors de manœuvres entraînements) et de me mettre dans la situation de la victime lors d’exercices. J’ai commencé ma formation initiale en février 2013. Je sais que certains veulent intégrer les pompiers pour le prestige de l’uniforme. Ce n’est pas mon cas. Aider les personnes en détresse, c’est quelque chose qui me passionne et me motive.

 

Mickaël Rouaud, 37 ans

Sapeur-pompier, chef d’agrès, 2e année de préparation au grade de sous-officier.

« Un travail d’équipe avant tout, où chacun a sa place »

C’est une véritable passion que je dévore. Elle prend du temps et nécessite une organisation de sa vie personnelle et familiale. Mais la reconnaissance et les remerciements de la population, des victimes et de leur entourage sont énormes. Ce sont des sentiments qu’on ne retrouve pas ailleurs, une source de motivation qui donne toujours envie de progresser. Lorsque le bip sonne pour une intervention, il y a toujours une montée d’adrénaline car on ne sait jamais face à quelle situation on va se retrouver. Chaque intervention est différente, on ne peut pas tomber dans la routine. C’est un travail d’équipe qui suit un protocole et pour lequel chacun est à sa place et s’emploie à sa mission. Chaque membre complète l’autre et constitue un maillon de la chaîne des secours.

 

La Protection Civile 44 : secourir, former, aider

Créée en 1973, l’antenne locale du pays de Grand Lieu a fêté ses 40 ans. Composée actuellement d’une vingtaine de secouristes, âgés de 16 à 70 ans, elle intervient sur les communes de Bouaye, de Brains, de Machecoul, de la Marne, de Saint-Aignan-de-Grand-Lieu, de Pont-Saint-Martin, de Pornic, de Saint-Hilaire-de-Chaléons, de Saint-Père-en-Retz et de Sainte-Pazanne. Ses actions s’articulent autour de trois axes : secourir, former, aider. L’antenne locale réalise en moyenne 30 à 40 dispositifs de premiers secours par an. « Nous sommes notamment présents sur les cross des collèges, les courses de rollers, les fêtes de la musique, les concerts, les matchs de foot, le carnaval de Pornic, le festival des Zendimanchés, la fête de la mer à Pornic, la fête de Pierre Aigüe…», explique la responsable d’antenne, Cécile Giraudet.

Afin d’enseigner les gestes de premiers secours au plus grand nombre, la Protection Civile 44 propose des formations initiales de premiers secours (PSC1), ouverte à tous ainsi que des sessions de recyclage et des formations complémentaires.

Enfin, l’association réalise des actions auprès des collectivités locales pour prolonger l’action des pouvoirs publics dans tous les domaines du secours d’urgence sociale ou sanitaire sur déclenchement de la Préfecture de Loire-Atlantique. « Nous intervenons lors de personnes disparues, plan canicule, périodes de grand froid et lors de catastrophes naturelles liées aux intempéries ».

 

Delphine Salerno, 29 ans

Secouriste bénévole depuis 2005.

«Un engagement à la portée de tous »

Pour moi, être secouriste, c’est partager des valeurs communes, de solidarité, d’entre-aide auprès de la population, au sein d’une grande famille. Sur les dispositifs prévisionnels de secours, je suis là pour répondre aux urgences. J’apprécie l’échange entre hommes et femmes d’horizons différents, par leur métier, leur âge, mais avec une même passion : le secourisme. De plus, être secouriste bénévole permet de développer de nouvelles compétences : j’ai appris à prendre des décisions, à manager une équipe, à m’exprimer devant un public, à enseigner un savoir-faire. Quand je mets l’uniforme de la Protection Civile, quelques heures par mois, j’ai la possibilité, d’apporter mon soutien, mon savoir auprès de la population. Prête à tout moment pour faire face à l’urgence. Et pourtant, je ne suis pas un héros, je suis un relais indispensable envers les professionnels : pompiers, médecins, infirmiers et mon engagement est à la portée de tous.

Engagez-vous !

Les sapeurs-pompiers recherchent de nouveaux volontaires et les secouristes de la Protection Civile 44, de nouveaux bénévoles. Si vous êtes intéressé(e)s pour vous investir au service de la sécurité des citoyens, contactez :

 

Centre d’Incendie et de Secours de Bouaye

Rue des Epinettes
44830 Bouaye
Tél. 02 40 65 50 09 (à partir de 18h ou le samedi matin).
Plus d'infos : www.sdis44.fr

 

 

Protection Civile 44

Antenne Pays de Grand Lieu
Madame Cécile Giraudet
8 route du Lac
44830 Saint-Aignan-de-Grand-Lieu
Tél. 06 36 54 66 44
Plus d'infos : http://protection-civile44.fr/loire-atlantique

 

 

 

Recommander cette page Haut de page