Espace Citoyen Famille

Nantes Métropole

Vous êtes dans : Accueil > En 1 clic > Toute l'actualité > Dossiers > 2013 > Réduire et valoriser nos déchets

Réduire et valoriser nos déchets

La nouvelle plateforme de gestion des déchets verts est spécifiquement réservée au service espaces verts.

La circulaire interministérielle du 18 novembre 2011 rappelle que le brûlage à l’air libre des ordures ménagères, incluant les déchets verts, est interdit. Quelles solutions existe t-il pour les entreprises, les particuliers ? Comment la Ville gère t-elle ses propres déchets ? Explications…

 

 

Bâtiments communaux : tri systématique

Déjà pratiqué par la plupart des agents municipaux, le tri systématique des déchets de la Ville de Bouaye a été déployé sur l’ensemble des sites de la Ville. Des bacs dédiés ont été distribués dans les services et les agents ont été informés des consignes de tri. Elles leurs rappellent où jeter leurs différents plastiques, papiers, cartons, cartouches d’encre… Le papier est centralisé puis l’association d’insertion Oser Forêt Vivante le récupère pour le valoriser de même que les cartouches d’encre sont collectées et recyclées par Conibi.

 

Déchets verts communaux : gestion sur une plateforme

Une plateforme de gestion des déchets verts communaux a été implantée à Bellestre et mise en service en juin dernier afin de stocker et trier les déchets verts produits par le service des espaces verts communaux. Elle offre l’avantage, non seulement de stocker tous les déchets verts (résidus d’élagage, copeaux, tontes…) sur un seul site, mais également de pouvoir les valoriser. Les déchets verts seront pris en charge par une entreprise spécialisée et orientés vers une filière de compostage. « Cette plateforme participe à la mise en place d’un nouveau mode de gestion issue d’une réflexion sur l’ensemble du cycle des déchets verts communaux : de la production réduite des déchets en amont, avec l’adoption du plan de gestion différenciée des espaces verts et l’acquisition d’une nouvelle tondeuse mulching*, en passant par la collecte et le stockage, avec la création de cette plateforme, jusqu’à la valorisation et recyclage de nos déchets verts », explique Freddy Hervochon, adjoint au développement durable.

* La tondeuse coupe l’herbe en particules qui sont redéposées sur la pelouse, constituant un paillage naturel qui la protège et la nourrit. Cette technique réduit la production de déchets de tonte issus des espaces verts communaux.

Le petit geste sympa

Lorsque vous sortez vos bacs d’ordures ménagères, déposez vos bacs avec la poignée côté « rue ». Il sera plus facile pour les éboueurs de les attraper, réduisant le temps de collecte et par conséquent, la gène de la circulation.

En retour, les agents de collecte vous rendront la pareille en remettant vos bacs vides, poignée côté « maison ».

 

Campagnes d’information auprès des nouveaux Boscéens

La Ville lance régulièrement des campagnes de sensibilisation au tri des déchets ménagers à l’attention des nouveaux Boscéens. Les Ambassadeurs du tri de Nantes Métropole sont alors missionnés pour intervenir. Ils rappellent les consignes de tri des ordures ménagères, des encombrants et donnent des conseils sur le compostage aux habitants de maisons individuelles. La prochaine campagne se déroulera en octobre. Les Ambassadeurs du tri se rendront le mercredi 2 et le vendredi 4 octobre 2013, auprès des résidences Itta et Plaisance et ainsi qu’au Hameau du parc.

 

Interdiction du brûlage à l’air libre des déchets

Il y a encore peu de temps, le brûlage à l’air libre des déchets verts était interdit en période estivale, il l’est désormais toute l’année. Sont considérés comme déchets verts : les résidus d’élagages, de taille de haies et d’arbustes, de débroussaillement, les tontes de pelouses, les feuilles mortes. Cette interdiction concerne les particuliers et les professionnels. La raison principale de cette interdiction est la pollution importante générée par la combustion de déchets végétaux, encore plus forte s’ils sont humides. Les fumées chargées de composés cancérigènes sont dangereuses pour la santé. Il en va aussi du respect des règles de bon voisinage.

 

Particuliers : que faire ?

Valoriser les déchets végétaux pour le jardinage est une piste intéressante. Le compostage permet de transformer les déchets végétaux pour nourrir la terre de son jardin ou de son potager. Concernant les résidus d’élagage, leur broyage en copeaux permet d’obtenir un paillage naturel.

Par ailleurs, les déchets verts doivent être évacués en déchèterie.

Les personnes âgées et/ou handicapées ne pouvant s’y rendre par leurs propres moyens peuvent se rapprocher de Tous au jardin (tél. 02 40 32 05 92). Cette association peut mettre en relation des personnes qui n’ont pas de jardin pour réaliser l’évacuation des végétaux en déchèterie ou vers d’autres prestataires liés au jardinage.

D’autres formules sont également possibles auprès d’auto-entrepreneurs habilités à accéder pour le compte de particuliers, aux déchèteries de Nantes Métropole pour l’évacuation des déchets verts.

A Bouaye, Christophe Martineau (06 03 40 66 17) et Atoutservice (06 06 43 27 47) proposent ce service.

 

Accompagner les entreprises

Certaines entreprises pratiquant le brûlage de déchets à l’air libre ont été identifiées sur la commune. Après rencontre avec leurs responsables, un travail a été mené avec la Ville et les services de Nantes Métropole, compétents en la matière. Des solutions concrètes et réalistes ont pu être trouvées afin de respecter la règlementation et de préserver la qualité du cadre de vie des riverains. Des solutions de compostage et d’évacuation vers des filières spécifiques de ces déchets sont en effet possibles.

« Comme les particuliers, les entreprises sont également soumises à cette interdiction de brûlage. Dans le cadre de son Agenda 21, la Ville de Bouaye propose aux entreprises d’adopter des pratiques éco-responsables. Nous sommes donc à leur disposition pour les accompagner. Le bilan montre que les entreprises répondent positivement et sont demandeuses de conseils », souligne Freddy Hervochon.

 

 

Recommander cette page Haut de page