Espace Citoyen Famille

Nantes Métropole

Vous êtes dans : Accueil > En 1 clic > Toute l'actualité > Dossiers > 2014 > Nouveau rythme au sein des écoles publiques

Nouveau rythme au sein des écoles publiques

Après les cours du mercredi matin, les familles auront le choix entre quatre solutions.

Après une année de concertation, de réflexion et de préparation, tout est opérationnel pour que les 638 écoliers scolarisés dans les établissements publics de Bouaye adoptent la semaine de cinq jours. Ceux de Notre-Dame de la Trinité pourront toujours être accueillis au centre de loisirs le mercredi matin.

La réforme des rythmes scolaires prévoyait une application en septembre 2013 ou 2014. C’est cette deuxième option que la Ville de Bouaye a privilégiée. La modification des rythmes scolaires a de nombreuses conséquences pour les familles, les équipes enseignantes, les associations et les services municipaux. « L’année écoulée a été mise à profit pour prendre le temps de la concertation et bâtir une nouvelle organisation qui soit satisfaisante pour chacune des parties », explique Nicole Chotard, adjointe à l’enfance, à la jeunesse et aux actions scolaires.

« Tous les acteurs ont été interrogés, écoutés et entendus. Les moyens sont mobilisés pour que la mise en place des nouveaux rythmes scolaires se déroule sereinement ».

Deux points importants ont particulièrement retenu l’attention du comité de pilotage qui a préparé l’application de la réforme à Bouaye :

  • le positionnement des Temps d’Activités Périscolaires (TAP),
  • la souplesse des solutions proposées aux familles pour le mercredi midi.

 

Des Temps d’Activités Périscolaires encadrés

L’objectif principal de la réforme consiste à mieux répartir le temps d’enseignement sur la semaine en ajoutant une demi-journée supplémentaire le mercredi. Les cours des autres jours de la semaine se terminent plus tôt. Les TAP ont donc été mis en place pour y permettre, selon l’âge des élèves, du repos et des activités diverses et encadrées. Les enfants seront accueillis entre la fin des cours et le temps de l’étude pour les plus grands (CE2, CM1, CM2) ou l’accueil périscolaire pour les plus petits (Petite Section au CE1). Les TAP ont été positionnés selon le choix des écoles :

Ecoles Victor Hugo (maternelle et élémentaire) et Maryse Bastié maternelle :
ils se dérouleront après les cours de l’après-midi et dureront 45 minutes.

Ecole Maryse Bastié élémentaire :
ils se dérouleront le lundi et le jeudi, après les cours de l’après-midi, et dureront 30 minutes. Le mardi et le vendredi, après les cours de l’après-midi, ils dureront 60 minutes.

 

Le mercredi : plusieurs solutions après les cours

Le mercredi, quatre possibilités sont proposées après les cours pour offrir une grande souplesse aux familles. Chaque élève peut :

  1. partir directement après la fin des cours,
  2. rester à l’accueil périscolaire jusqu’à 12h30, puis partir,
  3. rester à l’accueil périscolaire, déjeuner, puis partir,
  4. rester à l’accueil périscolaire, déjeuner et être pris en charge par le centre de loisirs l’après-midi.

 

Une organisation adaptée

Cours le mercredi matin dans les écoles publiques, ouverture du restaurant scolaire à Maryse Bastié le mercredi midi, accueil de loisirs ouvert aux élèves de l’école Notre-Dame de la Trinité le mercredi matin : autant de modifications qui ont impliqué des adaptations des services municipaux. L’organisation du travail des agents municipaux en poste dans les écoles a été revue en termes de missions et de temps de travail. Ainsi, les ATSEM qui aident les enseignants en maternelle et qui connaissent bien les enfants ne font plus de ménage mais assurent les TAP pour les élèves de maternelles dans leur classe ; le ménage sera désormais assuré par des agents d’entretien. Par ailleurs, des agents à temps non complet voient leur temps de travail augmenter.

Au total, 3 nouveaux postes d’agents d’entretien et 13 postes d’animateurs non titulaires (temps non complet) ont été créés. Cela représente au total 6,67 postes (Equivalent Temps Plein) supplémentaires.

 

Comité de suivi en place

« Toutes les équipes sont en ordre de marche pour que le changement de rythme se déroule dans de bonnes conditions, même s’il faut s’attendre à affiner certains points dès la rentrée », annonce Anne-Claire Colineau, directrice du service Enfance, Jeunesse et Actions Scolaires.

Le Comité de suivi, constitué des élus et services de la Ville, des parents d’élèves, des enseignants et des associations partenaires, a d’ores et déjà prévu de se réunir le lundi 22 septembre pour établir, trois semaines après la rentrée, un premier bilan de fonctionnement.

 

Une animatrice référente TAP dans chaque école

 

Ecole Maryse Bastié élémentaire

Ecole Maryse Bastié maternelle

Ecole Victor Hugo

Sarah Ardèche, animatrice référente TAP école Maryse Bastié élémentaire
Nadine Barreau, animatrice référente TAP école Maryse Bastié maternelle
Cécile Chantreau, animatrice référente TAP école Victor Hugo
Sarah Ardèche Nadine Barreau Cécile Chantreau
     

Ces trois animatrices assurent les missions d’animation et d’encadrement des enfants. En collaboration avec Florence Meltz, responsable de l’action scolaire, elles ont également en charge la vérification du bon déroulement des plannings d’activités, le pointage des enfants et l’accueil des intervenants extérieurs. Florence Meltz est l’interlocutrice des familles pour toute question ou remarque concernant les TAP. Vous pouvez la contacter en envoyant un courriel

Recommander cette page Haut de page