Espace Citoyen Famille

Nantes Métropole

Vous êtes dans : Accueil > En 1 clic > Toute l'actualité > Dossiers > 2015 > Budget 2015 : investir sans augmenter les taux d’imposition

Budget 2015 : investir sans augmenter les taux d’imposition

Accessibilité bureau de poste

Le 26 février dernier, le Conseil municipal a voté le budget primitif 2015. Celui-ci traduit la volonté de maintenir la qualité de service public et de répondre aux nouveaux besoins, sans augmenter les taux d’imposition et sans recourir à l’emprunt.

 

 

Baisse des aides de l’Etat

Contraint de réduire ses dépenses, l’Etat baisse les aides accordées aux collectivités locales de 11 milliards sur trois ans. S’il est nécessaire de participer à l’effort collectif pour redresser les comptes publics, cette contribution des collectivités territoriales n’est pas sans conséquences. A Bouaye, la baisse des dotations de l’Etat entamée se poursuit et se traduit en 2015 par une diminution de 180 000 € par rapport à 2014. Cette année, le montant des Dotations de l’Etat s’élèvent à 1 020 000 €.

 

Dépenses nouvelles

A cela, s’ajoutent de nouvelles dépenses à intégrer telle que l’application de la réforme des rythmes scolaires mais également des réglementations utiles mais qui génèrent des coûts supplémentaires (contrôle de la qualité de l’air, mise en accessibilité de l’ensemble des bâtiments recevant du public). « Dans le cadre de l’application de la réforme des rythmes scolaires, nous avons choisi de proposer des Temps d’Activités Périscolaires (TAP) gratuits pour ne pas pénaliser les familles », explique Nicole Chotard, adjointe à la jeunesse. Mais ce choix a un coût : 160 000 € de frais de personnel y sont consacrés chaque année. Dans l’ensemble des services municipaux, les marges de manœuvres sont réduites et chaque action doit être estimée et priorisée lors de l’élaboration du budget.

 

Un budget réaliste et conforme aux engagements

Malgré ces contraintes, les élus majoritaires se sont engagés depuis 2009 à ne pas augmenter les taux des taxes communales afin de ne pas alourdir les charges pesant sur les ménages. Ce sera une nouvelle fois le cas en 2015. Les taux votés par le Conseil municipal pour 2015 restent stables : taxe d’habitation 20,96%, foncier bâti 23,26% et foncier non bâti 61,41%. L’autre engagement est de ne pas recourir à l’emprunt. Par conséquent, la recherche d’un autofinancement important s’impose. Les leviers actionnés pour cela sont, d’une part, un effort soutenu et permanent pour réduire les charges et d’autre part, un arbitrage objectif, en fonction de critères définis : ce qui se rapporte à la sécurité du public et des agents municipaux, aux économies d’énergies et au respect du programme des élus.

 

Maintenir la qualité du service public

La commune de Bouaye offre un haut niveau de services publics municipaux par rapport à sa taille : centres de loisirs, médiathèque, équipements sportifs, établissements scolaires… Ces équipements nécessitent des emplois pour assurer les prestations. « La Ville de Bouaye veut maintenir cette qualité de services publics à effectif constant. En effet, les charges de personnel augmentent mécaniquement en raison des critères liés à l’ancienneté et à la qualification des postes, soit 2% par an », explique Jacques Château, adjoint aux finances. « Nous devons maîtriser le budget de fonctionnement afin de permettre à la Ville de dégager de l’autofinancement indispensable pour continuer à investir ».

 

Les principaux investissements en 2015

La gestion prudente et rigoureuse de la Ville permet de consacrer, dès le budget primitif, 600 000 € en investissement pour l’année 2015. Au budget supplémentaire, après affectation des excédents 2014, le coût global des travaux d’extension du groupe scolaire Maryse Bastié estimé à 1 900 000 € sera proposé au budget supplémentaire.

Etude et maîtrise d’œuvre de l’extension du groupe scolaire Maryse Bastié L’étude et la maîtrise d’œuvre de l’extension du groupe scolaire Maryse Bastié - 162 000 €
Travaux correctifs du système de ventilation naturelle de l’ensemble sportif de Bellestre Travaux correctifs du système de ventilation naturelle de l’ensemble sportif de Bellestre - 168 000 €
Ravalement et finitions de la maison annexe de la Mévellière Ravalement et finitions de la maison annexe de la Mévellière - 69 000 €
Informatique mairie et écoles (tableau blanc interactif) Informatique mairie et écoles (tableau blanc interactif) - 22 900 €
Acquisition d’un nouveau minibus d’occasion Acquisition d’un nouveau minibus d’occasion - 40 000 €
Travaux de mise en accessibilité des locaux du bureau de Poste Travaux de mise en accessibilité des locaux du bureau de Poste - 50 000 €

 

 

Recommander cette page Haut de page