Espace Citoyen Famille

Nantes Métropole

Vous êtes dans : Accueil > En 1 clic > Toute l'actualité > Dossiers > 2015 > Réhabilitation pleine d’énergie rue du 8 mai 1945

Réhabilitation pleine d’énergie rue du 8 mai 1945

Grâce à des travaux de réhabilitation, les logements de la rue du 8 mai et de la rue de la gare seront plus économes en énergie.

D’importants travaux de réhabilitation des logements sociaux démarrent rue de la Gare et rue du 8 mai 1945. Plus qu’une simple rénovation, ce projet vise à améliorer les performances énergétiques des logements contribuant à un meilleur confort des bénéficiaires et à réduire les dépenses énergétiques.

Datant de 1986, les 13 logements sociaux de la résidence Le Pré du Buisson sont les plus anciens de la commune. Situés rue du 8 mai 1945 et rue de la Gare, les trois T1, les quatre T2 et les six T3 vont faire l’objet d’une rénovation intérieure et extérieure. Ce chantier répond à deux enjeux principaux : une rénovation de l’existant mais également une amélioration des performances énergétiques de ces logements.

Entretien et rénovation

Premièrement, la vétusté des bâtiments nécessitait des travaux d’entretien. A l’intérieur des logements, le remplacement de la plupart des sols et la mise en sécurité électrique sont prévus. D’autre part, le nettoyage des toitures et des façades, la reprise des clôtures et des allées d’accès au garage, l’ajout d’éclairage des abords… figurent parmi la liste des travaux extérieurs.

Amélioration des performances énergétiques

Deuxièmement, la réduction des dépenses énergétiques avec notamment l’installation d’une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée), le changement des chaudières, le remplacement des baignoires par des receveurs douches, l’installation de mitigeurs et de système de toilettes à économie d’eau. Les menuiseries extérieures (fenêtres et portes) seront également changées et l’isolation en comble renforcée.

Grâce à la combinaison de ces aménagements, les logements vont changer de classe énergétique et gagner 70 kWhEp/m2 (voir graphique). « La Ville apprécie la qualité de ce projet de réhabilitation car il ne se contente pas d’un simple entretien : il va plus loin. Il intègre notamment des travaux d’isolation visant à réduire les dépenses d’énergies. Cette démarche est tout à fait en accord avec la volonté de la Ville : réductions des gaspillages énergétiques avec une économie financière pour les résidents dont le montant des factures d’énergie va logiquement baisser », souligne Marie-Bernadette Boureau, adjointe aux solidarités. La livraison de ce chantier est prévue en mai. Les effets positifs sont une bonne nouvelle pour l’environnement et pour le pouvoir d’achat des résidents.

Logement social à Bouaye : état des lieux et perspectives

Les obligations légales

L’article 55 de la loi du 13 décembre 2000 dite SRU (Solidarité et Renouvellement Urbains), a créé l’obligation pour les communes d’une agglomération d’avoir au moins 20 % de logements locatifs sociaux parmi leurs résidences principales. Depuis 2012, la loi Duflot a porté l’objectif à atteindre à 25 % à l’horizon 2025. Actuellement à Bouaye, de nombreux logements manquent pour atteindre le taux légal. Ce déficit est désormais sanctionné financièrement par la loi et coûte à la collectivité.

Le parc de logements sociaux de Bouaye

La Ville de Bouaye souhaite faciliter l’accès au logement pour tous. Elle est engagée aux côtés de Nantes Métropole dans une politique de production de logements en y intégrant un quota minimum de 25 % de logements sociaux. Actuellement, Bouaye compte 313 logements sociaux sur son territoire. Quatre bailleurs sociaux assurent la gestion des différents programmes : LNH (218), Atlantique Habitations (65), La SAMO (1), Aiguillon Construction (29). « Nous sommes passés de 157 logements en 2008 à 313 aujourd’hui, en intégrant la livraison de deux derniers programmes : Les Garances, rue de l’Ancienne Eglise, le 27 janvier et Les Jardins de Gaïa, rue Jean-Jacques Audubon, en février. Le parc social a donc doublé en six ans », explique Jacques Garreau, maire.

La mixité sociale à l’oeuvre

Ces deux dernières années, de nouveaux logements sociaux de qualité sont venus enrichir le parc locatif social de la commune.Pour aider les Boscéens aux revenus moyens et modestes, dans leur parcours résidentiel, la Ville fait le choix de soutenir la construction de logements adaptés à l’évolution des modes de vie ou aux besoins spécifiques et de promouvoir la mixité au sein même des résidences. « Il est particulièrement pertinent d’implanter des logements sociaux au cœur du Bourg comme dans l’éco-lotissement des Jardins de Gaïa où une offre diversifiée de logements mélange habitats sociaux et privés et donne ainsi tout son sens à la notion de mixité sociale » souligne Marie-Bernadette Boureau, adjointe.

Attributions : des critères objectifs

La Ville de Bouaye a fixé des critères concernant les conditions d’attribution des logements afin de hiérarchiser les candidatures selon des critères précis et rendre transparente, la gestion municipale en la matière. Les demandes sont examinées en fonctions des critères suivants :

  1. Mutation internes des logements sociaux de Bouaye
  2. Habitants de la commune hors logements sociaux
  3. Usagers ayant une activité professionnelle sur la commune
  4. Ancienneté de la demande
  5. Motivation de la demande (les cas dits« d’urgences » (séparation avec violence, mutation professionnelle) peuvent prévaloir sur l’ancienneté de la demande)
Recommander cette page Haut de page