Espace Citoyen Famille

Nantes Métropole

Vous êtes dans : Accueil > En 1 clic > Toute l'actualité > Dossiers > 2016 > Budget 2016 : maintenir la qualité des services sans augmenter les impôts

Budget 2016 : maintenir la qualité des services sans augmenter les impôts

La ville préparera le passage vers des démarches administratives possibles via internet pour 2017.

Rester fidèle à ses engagements et à sa politique, préserver la qualité des services publics municipaux, poursuivre les investissements malgré la forte diminution des dotations de l’Etat, tel est le défi relevé par la Ville.

Engagements tenus

Le budget 2016 a été voté dans la continuité des années précédentes. En effet, il traduit la volonté de la Ville de ne pas alourdir les charges pesant sur les foyers boscéens. Les élus majoritaires ont par conséquent décidé de ne pas augmenter les taux d’imposition pour la 8e année consécutive. Ils se maintiennent à 20,96 % pour la taxe d’habitation, à 23,26 % pour la taxe sur le foncier bâti et à 60,41 % pour la taxe sur le foncier non bâti.

 

Baisse prononcée des recettes

Comme toutes les collectivités locales (régions, départements et communes), Bouaye participe à l’effort engagé par l’Etat pour redresser les comptes publics. Depuis 2011, la Ville de Bouaye subit la diminution des dotations de l’Etat, grevant ses recettes plus lourdement chaque année (voir graphique). Concrètement, cela se traduit par une perte de plus de 536 000 €, rien que pour cette année 2016. Sur les cinq années, la Ville de Bouaye a perdu 1 466 000 € d’aides de l’Etat.

 

Poursuivre la diminution de la dette

La gestion prudentielle de son budget permettra à la Ville de ne pas recourir à l’emprunt cette année. Elle autofinancera les projets nécessaires à son développement. L’augmentation des recettes (+3,30 %) est supérieure à celle des charges (+1,90 %). Cette gestion maîtrisée du budget contribue à la diminution de la dette engagée depuis 2011 (voir graphique ci-dessous).

 

 

Maintenir la qualité du service public

Le nombre et la qualité des services publics municipaux sont appréciés des Boscéens : multi-accueil, centres de loisirs, médiathèque, équipements sportifs, programmation culturelle, établissements scolaires, accueils périscolaires… Derrière chaque service, des hommes et des femmes travaillent quotidiennement pour garantir la qualité des prestations. Aussi, les efforts se concentrent sur la préservation de celle-ci, tout en maintenant l’effectif des agents municipaux constant.

La rationalisation de certaines tâches, grâce aux outils numériques par exemple, peut contribuer à redistribuer le temps de travail de manière plus efficiente, tout en apportant un service public complémentaire aux usagers. Ainsi, en 2016, la Ville préparera le passage vers des démarches administratives possibles via Internet (e-administration). L’intérêt est double : l’usager qui le souhaite pourra effectuer un certain nombre de démarches de chez lui, évitant de se déplacer en mairie. D’autre part, les services récupèreront les informations nécessaires directement sans avoir à les saisir.

 

Zoom sur quelques investissements 2016

Le budget primitif prévoit d’engager, entre autres, les investissements suivants :

  • Logiciel d’e-administration : 25 000
  • Travaux placette face à la nouvelle entrée de l’école Notre-Dame-de-la-Trinité : 50 000
  • Travaux (résolution des désordres hydrauliques) placette route de La Jouetterie-Cresne : 40 000
  • Mise en accessibilité de bâtiments communaux pour les personnes à mobilité réduite : 63 000
  • La Mévellière : assistant à maîtrise d’ouvrage : 20 000
  • Informatique (écoles et services municipaux) : 42 000
  • Création d’un local de stockage au foyer Marcel Herbreteau : 50 000

 

 

 

Recommander cette page Haut de page