Espace Citoyen Famille

Nantes Métropole

Vous êtes dans : Accueil > En 1 clic > Toute l'actualité > Dossiers > 2017 > Développer et préserver la commune : “BOUAYE 2030” fixe le cap

Développer et préserver la commune : “BOUAYE 2030” fixe le cap

Bouaye 2030

Après une année d’élaboration en transparence, le Conseil municipal du 15 décembre vient d’arrêter le contenu du Document d’Orientations Stratégiques “BOUAYE 2030”. Retour sur les enjeux de cette démarche qui permet une vision partagée des évolutions futures de la commune.

 

 

Croiser les besoins pour définir un cap

« Il est très important pour une commune attractive comme la nôtre de ne pas subir son évolution au gré des projets de promotion immobilière, mais de se doter d’outils définissant le cadre précis de son développement urbain et économique. C’est ainsi que nous pourrons également planifier les besoins en équipements nouveaux et préserver nos milieux naturels et agricoles. », explique le maire, Jacques Garreau. Une attention particulière a permis de croiser les perspectives d’évolutions urbaines, les différents modes de transport et les besoins en équipements nouveaux nécessaires à la population ainsi qu’aux services métropolitains et communaux. La construction d’un groupe scolaire aux Ormeaux a été retenue en lien avec les besoins scolaires d’une population boscéenne de 8 000 habitants à l’horizon 2030.

 

Dialogue citoyen constructif

Au-delà de la réflexion des élus, c’est une véritable démarche de dialogue citoyen qui a été initiée par l’équipe municipale. En avril 2016, une première réunion publique a permis d’échanger autour des enjeux et de propositions initiales. Puis, après la diffusion, en septembre dernier, d’une première version, 54 contributions citoyennes ont permis de préciser et d’amender le Document d’Orientations Stratégiques lors d’une deuxième réunion publique le 17 octobre. « Une meilleure prise en compte des déplacements à pied et à vélo ainsi que la nécessité de créer des zones bleues de stationnement sont des exemples de la traduction de cette démarche participative. Nous avons aussi pris en compte l’inquiétude exprimée d’une urbanisation trop rapide de la pointe des Cartrons. » précise Freddy Hervochon, adjoint en charge de l’urbanisme.

 

A télécharger :

 

 

 

Recommander cette page Haut de page