Espace Citoyen Famille

Nantes Métropole

Vous êtes dans : Accueil > En 1 clic > Toute l'actualité > Dossiers > 2017 > Échoppes-nord : quels projets ? À quels horizons ?

Échoppes-nord : quels projets ? À quels horizons ?

Depuis la présentation publique, mi-janvier, d’un projet immobilier au nord-est de la place des Échoppes, les rumeurs vont bon train attisées par une pétition dont les auteurs, à ce jour, restent inconnus de la mairie. Des explications transparentes s’imposent pour éviter manipulations et fausses informations.

Échoppes-nord : quels enjeux ?

Créée au début des années 80 lorsque Bouaye compte 3 500 habitants, la place des Échoppes est vite devenue la place centrale et commerçante du Bourg de Bouaye. Elle a déjà connu plusieurs évolutions : départ du Super U dont les anciens locaux sont devenus le Crédit Agricole et une boulangerie, mais aussi remplacement progressif de certaines cellules commerçantes par des services bancaires.

« Aujourd’hui, avec plus de 7 000 habitants, il semble judicieux de renforcer le commerce de proximité en construisant de nouveaux locaux au nord des Échoppes, d’autant que nous ne disposons d’aucune surface de vente à proposer aux porteurs de projets qui se manifestent » précise Kaldia Morin, adjointe au développement économique qui a elle-même exercé une activité commerçante durant 28 ans sur la place des Échoppes. « Pour les années à venir, il faut donner à notre commune les moyens de faire face à un nouveau contexte de concurrence commerciale avec un projet commerçant à Saint-Léger et le futur Leclerc de Sainte-Pazanne » ajoute le maire, Jacques Garreau.

« A cela, s’ajoute la nécessité de réduire la consommation de terres pour l’urbanisation future. Initié dès les années 2000, le renouvellement urbain sous forme de bâtis collectifs au cœur du Bourg est un processus qui doit se faire de façon maîtrisée » complète Freddy Hervochon, adjoint en charge de l’urbanisme. Le rapprochement des commerces avec les nouveaux habitats présente l’avantage d’augmenter le nombre de clients qui peuvent faire leurs courses sans recourir à l’automobile.

« L’évolution urbaine du bourg en cours nous montre qu’il faut être attentifs, en particulier, à l’intimité des riverains et aux incidences sur le stationnement. C’est pourquoi, nous invitons systématiquement les promoteurs privés à présenter leurs projets aux riverains avant tout dépôt de Permis de construire. Nous venons également, en séminaire des élus métropolitains, de nous mettre d’accord sur une augmentation du nombre de stationnements réglementaires pour les collectifs au-delà du périphérique, et cela à compter de l’approbation du nouveau PLUm » souligne le maire.

Les terrasses du lac : un projet suspendu dès le 16 janvier

Lundi 16 janvier dernier, à la demande du maire, le promoteur Primalys a présenté un projet immobilier « Les terrasses du lac » composé de 26 logements et 2 commerces à construire à la place de l’ancien hangar et maison Francheteau, à côté de la boulangerie Papilles et Gourmandises. Cet immeuble pouvant être la 1ère étape du renouvellement du nord-est des Échoppes. Lors de cette présentation, des remarques pertinentes ont été formulées :

  • limiter l’impact d’une nouvelle construction sur l’ensoleillement du pignon ouest de l’immeuble Pégase,
  • compléter le nombre de stationnements destinés aux clients d’un nouveau commerce.

Le maire a conclu, en présence d’élus de la majorité et de l’opposition, en demandant au promoteur de revoir son projet pour intégrer les attentes exprimées. Aucun permis de construire n’a donc été déposé en mairie depuis. « Ce projet est clairement suspendu. J’ai pris l’initiative de rencontrer prochainement les gérants de Papilles et Gourmandises afin de les rassurer : rien ne se fera sans qu’ils soient associés. Dans ce dossier, l’absence de communication des propriétaires et du promoteur vis-à-vis des exploitants a soulevé une inquiétude légitime. C’est désormais à la Ville d’assurer une médiation d’autant que rien ne presse et que rien ne sera imposé » indique clairement Jacques Garreau.

Projets futurs : où et quand ?

Dans le cadre du futur PLUm, deux opportunités ont été identifiées pour renforcer une présence commerciale au nord des Échoppes :

  • au nord-ouest : l’évolution, en zone constructible, des friches bordant l’avenue Notre-Dame de la Route jusqu’à la rue des Épinettes, sera l’occasion d’intégrer de nouvelles cellules commerçantes ainsi qu’une nouvelle poche de stationnement automobile. Une concertation à ce sujet avec tous les riverains a permis de jeter les bases de la future Orientation d’Aménagement de ce secteur qui s’imposera à tout promoteur.
  • au nord-est : le parking et les bâtis appartiennent en totalité à trois propriétaires privés. La requalification du parking et de la haie, aujourd’hui peu qualitative, en espace public ne sera possible qu’en accompagnement d’un éventuel projet immobilier à réaliser en une ou deux phases.

Ces évolutions ne pourront devenir effectives qu’après l’approbation du nouveau PLUm, fin 2018. La commune n’étant propriétaire d’aucun terrain, les échéances de réalisation dépendront de la volonté des propriétaires et pourront s’échelonner jusqu’en 2030.

Recommander cette page Haut de page