Espace Citoyen Famille

Nantes Métropole

Vous êtes dans : Accueil > En 1 clic > Toute l'actualité > Dossiers > 2018 > Déplacements : les besoins de Bouaye exprimés

Déplacements : les besoins de Bouaye exprimés

Un nouveau parking relais P+R est attendu près de la gare avec une desserte TAN améliorée.

Le Conseil municipal du 12 avril a été l’occasion pour la Ville de Bouaye d’approuver le Plan de Déplacement Urbain métropolitain 2018-2027 et d’y exprimer les besoins boscéens.

Près de 300 000 déplacements quotidiens supplémentaires sur la métropole sont attendus d’ici 2030. Face à cette prospective, l’ambition du Plan de Déplacement Urbain (PDU) est de concilier ville mobile et ville durable. Il est nécessaire d’ancrer la politique des déplacements dans les grandes transitions énergétique, numérique, sociétale et de mener une action collective pour que chacun soit acteur du changement. Pour cela, le PDU s’organise autour de quatre grands axes majeurs, déclinés en 58 actions. Pour la période 2018-2027, un budget global de 3,3 milliards d’euros sera mobilisé pour atteindre les objectifs définis.

 

1. Faciliter les usages pluriels à toutes les échelles du territoire

Il est proposé de prolonger le réseau, de tramway (L1), de Busway (L4) et de Chronobus (C9 et C3) au-delà du périphérique et de développer des parkings relais (près de 3 000 places entre 2014-2020 contre 1 267 places entre 2007-2014). Le PDU projette de développer des partenariats avec les territoires voisins afin de mettre en œuvre des réponses communes aux besoins de déplacement. Dès septembre 2018, le service de location vélo en libre-service et de longue durée sera conforté.

 

2. Maintenir la performance des services de transports collectifs

Au-delà de la rénovation et du maintien du réseau existant, ce PDU acte le passage d’un réseau de transports collectifs en étoile à un réseau maillé : poursuite de la connexion L1 et L2, nouveau franchissement et extension du tramway à l’ouest de l’Ile-de-Nantes, amélioration de la performance des lignes de rocade (C20, L10, L50…). Il conforte aussi la performance des autres lignes notamment en extrapériphérique.

 

3. Favoriser une mobilité de proximité douce et apaisée

Le PDU confirme son ambition de forte augmentation de la part des modes doux (marche à pied, vélo) dans les déplacements quotidiens. Les aménagements en faveur des piétons et des cyclistes seront encadrés par les plans communaux « ville apaisée et modes doux ». Le PDU s’engage à ce que 70% des voiries agglomérées soient apaisées (vitesse réduite) d’ici 2027.

 

4. Impulser de nouveaux usages des véhicules

Le PDU souhaite accentuer la mutation énergétique des déplacements en impulsant le développement de filières énergétiques alternatives (gaz, électricité, hydrogène…). L’ambition est aussi de favoriser le covoiturage et l’autopartage.

 

LES DEMANDES DE LA VILLE

Le Conseil municipal a émis un avis favorable sur le projet de Plan de Déplacement Urbain 2018-2027 de Nantes Métropole en y formulant des demandes spécifiques :

1. Dans le cadre de la réalisation du plan communal « ville apaisée et modes doux » (piétons, cyclistes), lancer une étude sur la liaison entre le rond-point de la gendarmerie et la gare, via la rue du Pinier.

 

2. Prolonger la ligne 98 (bourg de Saint-Aignan) jusqu’à la gare TER de Bouaye afin de créer un véritable pôle intermodal de proximité. L’allongement de cette ligne viendrait se substituer au tronçon gare de Bouaye / Saint-Aignan-de-Grand-Lieu effectué à ce jour par la navette ligne 68. Cette évolution permettra de créer un lien direct entre Bouaye et la zone d’activités aéroportuaire de Nantes-Atlantique (D2A) et d’assurer un service TAN le dimanche.

 

 

3. Etudier la possibilité d’une desserte par la ligne 88 des villages de la Roderie, l’Epine Verte et/ou La Tindière.

 

 

 

4. Renforcer le cadencement des trains desservant la gare TER de Bouaye et réduire la marche tarifaire entre la zone métropolitaine et la zone hors métropole pour limiter l’afflux vers la gare de Bouaye.

 

 

 

 

5. Achever la première partie du P+R de la gare de Bouaye (l’équivalent de 80 places de stationnement environ) en 2019.

 

 

 

 

6. Inscrire Bouaye dans la démarche d’expérimentation de ligne de covoiturage à partir du bourg de Bouaye et des Ormeaux.

 

 

7. Etudier la possibilité de créer deux liaisons cyclables intercommunales entre La Montagne et Bouaye via la route de Paimboeuf et entre Saint-Jean-de-Boiseau et Bouaye. Ces liaisons répondraient à un réel besoin pour les déplacements vers les établissements scolaires. La seconde assurerait également un lien touristique entre la Maison du Lac et le Château du Pé.

 

8. Dans le cadre de l’élaboration du schéma directeur d’accessibilité de l’aéroport Nantes Atlantique, étudier les modalités de création d’une desserte ferroviaire de l’aéroport Nantes Atlantique via la ligne Nantes/Sainte-Pazanne.

 

Recommander cette page Haut de page